Chateau de Chambord (photo Dominic Hofbauer)

 

 

 

 

 

 

 


 

 

AccueilIntroductionLa disparition des archivesUn donjon presque parfaitLe projet perdu : les hypothèses1519, l'ouverture du chantierLes premières maçonneriesLes fosses apparentéesRetournement de situation
L'ombre de Léonard ?
Conclusion

La découverte de nouvelles fosses
Les signes lapidaires
Les objets découverts
Les prospections géophysiques

BibliographieCrédits & remerciementsVidéos
Contact

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le plan giratoire

Reconstitution télévisée de la campagne de prospections géophysiques menée en octobre 2003 par Caillou & Hofbauer, avec Eric Johannot (Domaine National de Chambord), Simon Bryant (INRAP), Christian Camerlynck, Nicolas Florsch et Henri Robain (géophysiciens à l'Université Paris VI).

Extrait du documentaire
"Chambord, le château, le roi et l'architecte" (Marc Jampolsky, 2015) diffusé sur Arte.

Pour les résultats des campagnes de prospections géophysiques menées en 1999 dans le cadre du programme archéologique, consulter la découverte de nouvelles fosses.

Les prospections géophysiques

La géophysique est une discipline qui se voit plus souvent sollicitée pour des prospections minières et pétrolières que dans un cadre archéologique. Pour mieux connaître la nature d'un sous-sol, différentes techniques non-intrusives peuvent être utilisées. A Chambord, les soupçons qui pesaient sur la présence d'anciennes cavités - peu profondes et peut-être remblayées - ont conduit les chercheurs à privilégier les prospections électriques, micro-gravimétriques et au géoradar pour déterminer la présence de salles souterraines.

 

© tous droits réservés. Toute utilisation ou reproduction est soumise à autorisation préalable.
Pour tout renseignement, merci de nous contacter.